IEA

IEA

Il y a 6 pièces.

Année 1997, en pleine crise identitaire, IEA s’intéresse à la culture Hip-Hop, pratiquant Breakdance, Rap et Graffiti.

Passionné par le dessin et la bande dessinée, et influencé par la culture urbaine, il se porte très vite d’intérêt pour les personnages et fait des «B-Boy» sa spécialité.

De Montpellier à Reims en passant par les plus grandes v...

Année 1997, en pleine crise identitaire, IEA s’intéresse à la culture Hip-Hop, pratiquant Breakdance, Rap et Graffiti.

Passionné par le dessin et la bande dessinée, et influencé par la culture urbaine, il se porte très vite d’intérêt pour les personnages et fait des «B-Boy» sa spécialité.

De Montpellier à Reims en passant par les plus grandes villes de France, mais aussi à l’étranger, IEA peint dans une multitude de lieux reconnus et son travail fait parler de lui.

Au cours de ces années, il expérimente plusieurs styles et découvre de nouvelles techniques afin de créer sa propre identité graphique qu'il décide de présenter au grand public durant sa première exposition collective en Juin 2015, où il dévoile son travail avec d'autres artistes reconnus de la scène urbaine et reçois ainsi une certaine reconnaissance.

Cette notoriété naissante lui permet d'exposer a nouveau en septembre 2015 sur Paris où il enchaine les expositions, de là son style marque les esprits, et IEA commence à se faire un nom.

Identifié comme «Graffeur», il cherche à rectifier sa nomination en expliquant qu'il est un «Artiste influencé par le Hip-Hop» et qu'il est grand amoureux de l'art sous toutes ces formes.

IEA nous propose un univers aussi bien coloré que noir et blanc où se mélange parfois humour et critique de notre société, il se définit lui-même comme un artiste instinctif, autodidacte, et ne se fixe aucunes limites de techniques et de supports dans sa pratique artistique.

Moins
Détails
Montrer 1 - 6 sur 6 pièces
Accept

Ce site utilise des cookies afin de collecter des statistiques de visite.